angle-left ESG: trois lettres pour un engagement

ESG: trois lettres
pour un engagement

22 juin 2018

 

En 2011, la CIEPP a adhéré à Ethos et, dans la foulée, à l’Ethos Engagement Pool Suisse (EEP Suisse). Aujourd’hui, l’EEP Suisse, qui groupe 132 caisses de pension, a engagé un dialogue actionnarial avec les instances dirigeantes des 150 plus grandes entreprises cotées en Suisse pour une meilleure prise en compte de leur responsabilité environnementale et sociale.

En octobre 2016, la CIEPP a franchi une étape supplémentaire en contribuant avec Ethos et cinq autres caisses de pension à la création de l’Ethos Engagement Pool International (EEP International), avec la conviction qu’un dialogue constructif et un engagement actionnarial international sont les démarches les plus efficaces pour représenter les intérêts de ses affiliés et pour promouvoir les valeurs ESG. L’expérience accumulée de l’EEP Suisse le prouve: engager le dialogue avec les sociétés permet d’augmenter de manière durable la valeur de l’entreprise pour ses actionnaires.

L’Ethos Engagement Pool International, qui s’est pleinement déployé en 2017, a donné le jour à 12 initiatives interpellant 318 sociétés. Sept d’entre elles portent sur l’engagement climatique, trois sont liées à des enjeux sociaux et deux à des questions de gouvernement d’entreprise.

Concrètement, sur le plan climatique, les membres de l’EEP International – désormais au nombre de 24;– ont engagé le dialogue auprès de 106 sociétés américaines fortement émettrices de gaz carbonique pour leur demander d’introduire des objectifs de réduction de CO2 compatibles avec une limitation du réchauffement climatique à 2 degrés. Dans le cadre de Climate Action 100 +, l’EEP et un grand nombre d’investisseurs internationaux se sont adressés aux 100 principaux émetteurs de gaz à effet de serre pour qu’ils engagent des mesures systémiques de réduction.

Autre action en 2017: avec d’autres investisseurs, la CIEPP a envoyé une lettre à 62 banques dans le monde les appelant à s’engager davantage dans la lutte contre le réchauffement en finançant la transition vers une économie faible en carbone. Les initiatives sur la question du changement climatique composent la majorité, mais non l’exclusivité des actions.

Sur les questions sociales, CIEPP s’engage à améliorer la chaîne d’approvisionnement dans le secteur textile. À la suite de la tragédie du Rana Plaza en avril 2013, l’«Accord sur la sécurité incendie et bâtiments au Bangladesh» a créé un cadre contraignant d’une durée de cinq ans pour effectuer des inspections d’usines afin d’identifier et de corriger des défaillances en matière de sécurité au travail. En 2017, les membres de l’EEP International ont écrit une lettre aux sociétés de l’industrie du textile signataires pour prolonger cet accord aussi longtemps que nécessaire et pour remédier aux problèmes restants.

La CIEPP a aussi pris plusieursinitiatives pour exercer, à l’instar de ce qu’elle fait depuis longtemps enSuisse, ses droits de vote à l’échelle européenne ou pour soutenir des résolutions d’actionnaires. Si pour certains véhicules de placement l’exercice des droits de vote en direct n’est pour l’heure pas possible, la CIEPP encourage les gérants des fonds où elle investit à clarifier leurs lignes directrices de vote, à exercer et à publier leurs votes.

Tout cela s’inscrit dans la démarche CIEPP: avoir une vision à long terme, engager le dialogue, exprimer ses positions à travers le vote.