angle-left La CIEPP dans Banco

Pourquoi pas investir dans les start-up?

09 juin 2017
Fabrice Merle, directeur de la CIEPP.

Fabrice Merle, directeur de la CIEPP: « A ce jour, la CIEPP a investi dans les start-up qu’une part très faible de son portefeuille, largement inférieure à 1%. Elle l’a fait à travers deux gérants de fonds suisses de « private equity».

Dans les faits, les performances aléatoires, les coûts élevés, la durée de vie limitée des véhicules de placement souvent inférieure au temps nécessaire pour un développement complet de la jeune entreprise et son illiquidité montrent les limites de cette classe d’actifs pour une caisse de pension.

Sensible toutefois au besoin de soutenir des sociétés régionales en phase de démarrage, la CIEPP reste ouverte à des initiatives nouvelles encourageant le capital risque en Suisse. Soutien des start-up, la CIEPP l’est déjà, car en investissant dans les grandes capitalisations suisses – qui sont les plus gros incubateurs de start-up – elle investit dans les jeunes entreprises innovantes. »

Extrait du numéro de juin 2017 du magazine BANCO.