angle-left L'immobilier de la CIEPP

L'immobilier de la CIEPP

21 septembre 2021, Bleu Horizon
Bleu Horizon #18 -Septembre 2021 | Tour d'horizon de l'immobilier de la CIEPP. ― © DR

 

Tour d’horizon de l’immobilier de la CIEPP

 

Projet Spark

Le 1er juillet dernier, la cérémonie du 1er pilier de l’un des projets phares de développement immobilier de la CIEPP a eu lieu, le projet Spark, pour « Skills Park ». Ce futur site destiné à la formation, à l’insertion et à l’intégration professionnelles prend vie. Situé au cœur de la zone industrielle de Plan-les-Ouates, à une centaine de mètres de l’extension du tram 15 en cours de réalisation, cette zone extrêmement dynamique regroupe des activités industrielles et artisanales à forte valeur ajoutée qui associent tradition et innovation. La construction de ce projet a démarré en septembre 2020 et devrait se conclure pour une mise en exploitation en septembre 2023. Le planning revêt une importance capitale, comme dans la grande majorité des constructions ; toutefois, dans le cas présent, s’agissant d’un bâtiment destiné à la formation, les cycles de formation ne peuvent pas subir le moindre changement et le respect du calendrier sera donc crucial. Les difficultés de ce projet se situent essentiellement dans la multitude d’intervenants, notamment les futurs locataires. Ces derniers ont été associés dès la conception du projet afin d’intégrer les besoins spécifiques aux formations professionnelles d’une multitude de métiers. La construction est assurée par Losinger Marazzi en tant qu’entreprise générale, BM Architectes pour la direction architecturale et Concordo pour le pilotage du projet. L’objectif commun est de réaliser deux bâtiments « flexibles » permettant d’accompagner l’apprentissage des compétences actuelles et futures tout en favorisant les synergies entre les différents acteurs de la formation. Les espaces s’articuleront autour d’un grand patio central, baigné de lumière naturelle, qui sera le lieu de rencontre et d’animation du campus.

 

 

Ce projet représente un investissement d’environ 150 millions de francs pour la CIEPP, avec plus de 32 000 m2 de surfaces locatives réparties sur six étages, un rez-de-chaussée et deux niveaux de sous-sols. Ce bâtiment offrira une diversité de services pour les utilisateurs de Spark et de la zone industrielle tels qu’une cafétéria, un espace de coworking, un commerce alimentaire ainsi qu’un auditorium de 300 places. Concernant le stationnement, un nombre élevé de places deux-roues et vélos a été prévu afin de faciliter l’accès et de favoriser la mobilité douce grâce à l’excellente desserte par les transports publics.

 

«Le portefeuille immobilier de la CIEPP est très majoritairement constitué d'immobilier résidentiel, situé essentiellement dans les régions romandes de Genève, Vaud, Fribourg et Neuchâtel.»

 

L’immobilier en développement continu

Au 31 décembre 2020, l’immobilier direct de la CIEPP représentait environ 7,25% de sa fortune pour un montant de plus de 589 millions de francs. L’objectif stratégique se situe à 12% de la fortune. Compte tenu, notamment, des projets de construction en cours, la CIEPP devrait atteindre son objectif stratégique au cours des cinq prochaines années, ce qui représentera plus de 1,3 milliard de francs d’investissements. Le portefeuille immobilier de la CIEPP est très majoritairement constitué d’immobilier résidentiel, situé essentiellement dans les régions romandes de Genève, Vaud, Fribourg et Neuchâtel.

Au cours de l’année 2020, la CIEPP a augmenté sa poche immobilière directe de 85 millions de francs. Cette hausse provient d’investissements dans des projets en cours de construction et de l’achat d’un nouvel immeuble locatif. Autre fait marquant : la mise en exploitation d’un immeuble à Nyon offrant 70 appartements qui présentent la particularité d’être adaptés aux seniors. Les logements disposent de surfaces généreuses et d’équipements spécifiques facilitant l’autonomie des locataires. Le développement et la construction de cet immeuble ont duré environ deux ans et demi, durée extrêmement courte qui souligne l’efficacité de la gestion de ce projet tant du point de vue des acteurs de la construction que de celui des autorités locales. L’immeuble comprend également huit arcades proposant des services aux habitants du quartier permettant ainsi de favoriser la mixité intergénérationnelle (centre d’accueil temporaire, centre de physiothérapie, épicerie, coiffeur, cabinet dentaire, etc.). La mise en location a démarré dans le courant du second semestre 2020 et l’intégralité des appartements et des surfaces commerciales a été attribuée.

 

 

Pendant cette année exceptionnelle, en lien avec la crise sanitaire, la CIEPP a dû intervenir à différents niveaux afin de gérer les contraintes de la pandémie sur les travaux de construction et sur les activités propres des locataires commerciaux des immeubles de la CIEPP. Concernant les travaux de construction en cours, certains chantiers ont été interrompus en fonction des décisions des autorités publiques. Dans tous les cas, la CIEPP a veillé au respect de mesures de sécurité renforcées. En lien avec ses locataires, la CIEPP a mis en place des processus d’accompagnement conformes à son éthique et ses valeurs ; toutes les sollicitations de ses locataires ont été traitées et motivées.

 

L’immobilier et l’ESG

Dans le dernier Bleu Horizon #17, nous avons passé en revue la politique ESG (Environnement, Social et Gouvernance) de la CIEPP dans ses investissements mobiliers, ce qui comprend tous les investissements hors la fortune investie dans l’immobilier direct. Pour ce qui est des placements dans l’immobilier direct, la CIEPP prend des mesures énergétiques et sociales dans ses projets de construction et mène une politique de rénovation énergétique des bâtiments existants. Tour d’horizon des investissements immobiliers directs.

 

Développement et construction

Lorsque la CIEPP assume le risque de développement et de construction d’un projet immobilier, des objectifs ESG élevés sont intégrés dans les cahiers des charges des différents intervenants (urbanistes, architectes, ingénieurs, entreprises, etc.). Parmi les points prioritaires figurent le respect des conditions de travail convenues entre les partenaires sociaux,l e recours à de la main-d’œuvre locale, une politique énergétique exemplaire (labellisation de tous les projets de construction et mise en œuvre de réseaux de chauffage à distance avec des énergies renouvelables et d’installations photovoltaïques permettant l’autoconsommation des locataires), le choix de matériaux durables et écologiques avec une priorité donnée aux des circuits courts d’approvisionnement concernant les matières premières. De plus, les réflexions que la CIEPP mène en tant qu’aménageur sont partagées avec les autorités, avec les riverains et avec des associations lors des séances de concertation.

 

Exploitation du parc immobilier existant

Afin de réduire l’impact environnemental de son parc immobilier, la CIEPP s’est dotée d’outils de monitoring visant à analyser les performances énergétiques du bâti et à informer les locataires de leur consommation, en lien avec leur comportement (eau, électricité, chauffage et eau chaude sanitaire). Ces audits annuels permettent de calculer l’Indice de dépenses de chaleur (IDC), d’estimer les émissions de CO2 ainsi que les consommations d’énergie primaire de tous les immeubles de la CIEPP. Ce suivi environnemental est également une aide à la décision quant à la stratégie de rénovation de la CIEPP, afin d’agir en priorité sur les immeubles énergivores dans le but de réduire sensiblement l’IDC et les émissions de CO2 du parc immobilier de la CIEPP. Lors de la décision d’acquisition d’immeubles existants, une analyse des équipements de production d’énergie ainsi que de l’enveloppe du bâtiment est réalisée pour s’assurer que l’investissement répond aux exigences de qualité de la CIEPP.

 

Lire aussi :

- Cet article a été publié dans Bleu Horizon #18- septembre 2021

 

 

 

Ces articles pourraient également vous intéresser :

- La parole aux collaborateurs de la CIEPP

- Les tables actuarielles