angle-left PRISE DE POSITION

PRISE DE POSITION : La CIEPP mène une stratégie ESG globale

18 décembre 2020, Service Information
Prise de position

 

Genève, le 18 décembre 2020

La CIEPP mène une stratégie ESG globale

Le Collectif Breakfree Suisse a manifesté ce matin devant les locaux de la Caisse Inter-Entreprises de Prévoyance Professionnelle (CIEPP) pour demander qu’elle se désengage des investissements en lien avec les énergies fossiles. La CIEPP est sereine quant à sa stratégie d’investissement, basée de longue date sur les principes ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance). La CIEPP est l’un des membres fondateurs d’Ethos Engagement Pool International en 2016 et s’est engagée depuis son adhésion à la fondation Ethos en 2011 au sein d’Ethos Engagement Pool Suisse. Le but de ces participations est d’influencer les entreprises composant son portefeuille afin de les rendre plus respectueuses des critères ESG, y compris en matière environnementale.

La CIEPP a intégré de longue date les préoccupations environnementales, sociales et de bonne gouvernance dans ses activités. Elle se positionne comme un investisseur actif et responsable et est convaincue qu’un engagement clair auprès des sociétés dont elle est actionnaire ainsi qu’un exercice de ses droits de vote sur toutes les actions suisses et une majorité de ses titres étrangers influencent de manière positive la gouvernance et le positionnement des sociétés en matière sociale et environnementale. Ces actions portent leurs fruits de manière durable, en induisant un changement en profondeur dans les entreprises visées.

Le Collectif Breakfree Suisse demande une exclusion des titres des entreprises actives dans les énergies fossiles. La CIEPP privilégie un investissement indiciel associé à un exercice du droit de vote qui permet de faire changer la gouvernance et les investissements des sociétés dans une perspective de durabilité tout en permettant de capter l’ensemble de la croissance économique mondiale de façon diversifiée. Elle se conforme aux règles de la Confédération.

La CIEPP est une fondation privée à but non lucratif, qui rassemble une population d’affiliés extrêmement diversifiée, ce qui est l’une de ses forces. Le Conseil de fondation de la CIEPP est géré de façon paritaire et vise une stratégie d’investissement qui correspond à cette diversité. Agir par l’exclusion de titres n’est pas cohérent, tant en termes de prise en compte des courants de pensée des affiliés qu’en termes d’impact, celui-ci n’étant pas garanti. C’est ce qu’indique le deuxième rapport général de PATCA (Paris Agreement Capital Transition Assessment), paru ce mois, auquel la CIEPP participe depuis sa première édition en 2017. «L’alignement d’un portefeuille financier sur des objectifs climatiques n’assure pas une réduction des émissions. La réduction effective des émissions peut être fonction de facteurs indépendants des décisions d’investissement. L’encouragement d’améliorations à travers l’engagement est une option à explorer en termes d’impact. Des recherches académiques sont en cours pour analyser le lien entre des initiatives climatiques au niveau des marchés financiers et leur impact sur la réduction effective des émissions.»

Dans l’acronyme ESG, il y a l’environnement, mais aussi les aspects sociaux et la gouvernance, qui doivent être pris en considération, ce qu’oublient certains mouvements centrés sur une seule revendication. La CIEPP agit de manière plus globale, en travaillant sur quatre axes clairement définis: l’exercice du droit de vote dans les assemblées générales, l’analyse des risques ESG, l’engagement actionnarial pour un dialogue efficace et l’immobilier, avec une intégration des critères de durabilité dans les projets immobiliers et la rénovation énergétique des bâtiments existants.

La CIEPP mène également une communication proactive sur les thèmes ESG vis-à-vis de ses affiliés et assurés au travers de son magazine Bleu Horizon et de son site internet.